in

Couple : quand votre moitié vous appelle par votre prénom, il y a un problème !

© RyanMcGuire / Pixabay

Les petits noms et mots doux, tous les couples en ont. Comme le rapporte l’article de Slate, ils ont leurs utilités dans une relation. Alors, n’ayez pas honte d’utiliser un surnom ou d’en avoir un. Mais il y a des situations, ou ce gentil petit mot s’estompe et laisse place à votre prénom, le vrai. C’est là, messieurs, que vous savez qu’il y a un problème !

Dans un sondage de TNS Sofres de 2009 pour Pèlerin, nous apprenons que six Français sur dix ont tendance à utiliser des noms doux pour appeler leur conjoint. De plus, cette tendance est plus grande chez nous messieurs ! Nous sommes 64 % (contre 56 % chez les femmes) à appeler notre moitié par un surnom bien choisi. Vous retrouverez notamment beaucoup de “ma/mon chéri(e)”, de “mon bébé” ou encore “ma puce/ Puce / Pupuce”. Mais aussi d’autres surnoms plus… exotiques : “titou”, “boule” ou “patchou”.

Vous pourrez donc vous défendre face à vos amis qui pourraient se moquer de vous, vous n’êtes pas niais, simplement dans la norme.

Complicité quand tu nous tiens !

Les surnoms complices que se donnent les couples sont marqués par la norme de la société à laquelle ils appartiennent. Toutefois, il faut bien comprendre que les noms doux (ou un peu moins) sont un symbole pour le couple. Une marque d’affection et d’union mutuelle.
Pupuce, mon coeur, mon/ma chéri(e) sont une manière de montrer au reste du monde (et à soi) la complicité qui règne au sein du duo amoureux. Ces termes finissent par perdre de leurs intensités pour laisser place à une habitude. Mais ce n’est pas une habitude négative. Elle est la preuve d’un lien solide et durable au sein du couple.

Comme l’explique Alberto Eiguer, psychiatre et psychanalyste, spécialiste français de la thérapie familiale, l’engagement sentimental génère une force qui stabilise les liens au sein des couples. L’on peut aisément penser que les surnoms, nés de la complicité, sont des marques d’engagement.

Portrait of happy young couple on scooter enjoying road trip

Le surnom marque les frontières d’une vie de couple

Il est aisé de voir que la plupart des surnoms employés dans les couples sont composés d’un adjectif possessif :

  • MON coeur ;
  • MON/MA chéri(e) ;
  • MON poussin ;
  • MON amour.

Ainsi, les surnoms, aussi emplis d’amours et de tendresses soient-ils, sont idéalement formés pour pouvoir démontrer et rappeler aux autres -et à son/sa partenaire- qu’il y a une certaine forme d’appartenance.
Une forme d’appartenance, mais également une frontière : “moi, toi, nous, face aux autres. Ces autres qui ne connaissent pas notre vie et à qui je ne veux pas laisser de doutes : tu es à moi.” Mais attention, cette forme de frontière n’est pas non plus – pas tout le temps – vécue à l’extrême et peut s’avérer tout à fait saine à vivre.

le-couple-ne-se-bat-plus-seulement-pour-blaguer-768x544

Quand le surnom passe à la trappe…

Alors oui, ces surnoms sont “mignons”, “charmants”, remplis d’amours et de tendresses. Mais vous le savez messieurs, quand votre chère moitié ne l’utilise pas, vous êtes dans de beaux draps.
Pour revenir à une perspective plus Psycho du phénomène, il faut comprendre ce qu’il y a derrière le principe du surnom.

Lorsqu’une personne vous surnomme, elle va d’une certaine façon vous donner une autre identité. Une nouvelle identité avec ses propres caractéristiques, ses propres valeurs, ses propres défauts. Dans une situation de couple, ce surnom sera adapté à votre vie de couple.
Mais si votre moitié décide, d’un instant à l’autre, de vous appeler par votre prénom, sans utiliser votre surnom, c’est comme si elle détruisait votre autre identité. C’est cette situation qui provoque le malaise, et qui vous indique que vous allez passer un mauvais moment. Votre moitié n’a qu’une envie : vous détruire. C’est pour cela qu’elle ne fait pas preuve de tendresse, de délicatesse. Car elle vous en veut et là messieurs, vous allez devoir vous rattraper. Bonne chance !

via GIPHY

Articles liés :

Guide des SMS en couple : qui envoie quoi ?

Faire l’amour régulièrement est bon pour la santé : 7 raisons scientifiques

6 conseils pour dire “adieu” à une relation