in

Savez-vous faire un bon café ? L’art du gentleman

© 5688709 / Pixabay

Que ce soit pour soi ou pour des convives, le café est une boisson à déguster avec beaucoup d’attention. Il faut prendre son temps, et savourer les arômes qui s’offrent à nous. De plus, que ce soit pour notre santé, ou pour la planète, cet or noir n’est pas ce qu’il y a de plus sain, raison de plus pour ne pas en boire des litres. Mais bon, il faut tout de même avouer que ce mets délicieux est aussi un argument de séduction important. Votre date s’est bien passé, et vous ramenez votre conquête chez vous, alors le  “tu veux un café?” ne peut et ne doit pas être suivi par “j’en ai du soluble si tu veux”. Nous allons donc vous donner les différentes façons de faire du café, et surtout, celles qui valent vraiment le coup.

Les cafés

Le plus important dans le café c’est : le café ! Eh oui ! Il faut toujours faire attention à ce que vous prenez. Vous en trouverez d’origines différentes, de fabrication différente, des tailles différentes. Alors lequel faut-il choisir ?

Le café soluble

Le café soluble a été totalement asséché des molécules d’eau qu’il contenait. Les grains sont entièrement broyés puis souvent atomisés à l’aide d’air chaud et sec. Une fois que vous lui versez de l’eau dessus, il se réhydrate et vous fait un café. À la différence des autres types, celui-ci contient des calories. En effet, lorsqu’il est broyé, le grain va libérer des lipides. Ainsi, les cafés solubles sont un peu plus caloriques que les autres (qui n’en contiennent pas).

Sachets et dosettes

Les sachets et les dosettes de cafés correspondent bien au monde moderne. Nous avons ce que nous voulons, et nous l’avons vite. Toutefois, il faut bien comprendre que même si ces cafés sont bons – ils sont plutôt passables, mais soit – leurs fabrications et leurs empaquetages sont assez polluants. Ces cafés nécessitent des machines spécifiques pour les préparer qui vont :

  • Soit faire passer de l’eau chaude à travers un sachet ;
  • Soit faire passer de la vapeur d’eau au travers d’une capsule.

N’oublions pas non plus que ces cafés sont assez onéreux, ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

Les paquets

Niveau pollution, les paquets conditionnés sont aussi sur le haut de la liste. Toutefois, ils sont moins chers que les précédents. Un grand nombre de marques proposent des paquets de café moulu conditionné sous 300, 500 ou 1000 grammes. Ce type de café utilise le procédé de l’infusion, comme pour le thé. De l’eau chaude va être versée sur la poudre, celle-ci s’infusera plus ou moins lentement, et donnera un café délicieux à déguster. L’avantage de ce type-là réside dans le fait que chacun peut gérer la quantité qu’il souhaite. Les goûts et les saveurs seront dépendantes de la quantité mise à infuser.

Petite information pour briller en société : les cafés à infusion, les cafés moulus, sont ceux présentant le plus de caféines, ce sont donc les plus forts. Les expressos forts gustativement, servis en Italie, n’infusent pas longtemps, ainsi, ils présentent un goût puissant, mais ne vous “réveille” pas autant qu’un café filtre.

Les grains

Vous avez la possibilité de vous procurer du café en grain dans les magasins de vracs, ou dans les bonnes boutiques spécialisées. Il vous suffira d’investir dans un moulin. Ainsi, pour pouvoir savourez un bon café dont vous aurez vous-même choisi la taille de mouture. Ici, l’impact écologique est plus faible que pour les autres types, et surtout, vous êtes acteurs de ce que vous consommez. Vous intervenez à la dernière étape, celle de la mouture où tous vos sens sont activés par les grains de café en train d’être broyés.
Avec l’expérience, vous pourrez même aller jusqu’à faire vos propres mélanges sur les grains, les types et les origines des cafés que vous boirez.

Les cafetières

Il existe énormément de cafetières différentes sur le marché. Les créateurs, industriels, designers s’en donnent à coeur joie pour confectionner des machines parfaites. Alors voici un petit échantillon des plus connus  :

Les machines à expresso

coffee-Free-Photos Pixabay
©Free-Photos Pixabay

Pour les expressos, préparés en une vingtaine de secondes, la mouture du café est très fine. Pour ces machines deux grandes familles s’opposent : les machines avec broyeur (où le café sera moulu, puis transformé en expresso) et les machines à capsule et dosettes (qui contiennent déjà une fine mouture).

Les cafetières à la turque

coffee-Glavo Pixabay
©Glavo / Pixabay

Ces cafetières aux allures de casseroles allongées proposent l’une des façons de faire les plus anciennes. Une mouture très fine et très noire est montée à haute température dans de l’eau, puis servie sans même être filtrée. Le marc descend au fond de la tasse, et tout l’art réside dans le faire de ne pas le manger.

La cafetière à filtres

coffee-Free-Photos Pixabay
©Free-Photos / Pixabay

Bien connus de toutes les maisons, les filtres sont des morceaux de papier (le plus souvent) dans lesquels vous placez le café. L’eau bouillante est versée dessus et le tout infuse. Le filtre retient alors le marc et laisse le breuvage noir s’écouler.
Les deux grandes familles à filtres sont les machines électriques (l’on remplit la machine d’eau, on place le filtre et le café et elle se charge du reste) et les manuelles (où l’on place se filtre sur un réceptacle et l’on verse soit même la quantité d’eau que l’on souhaite).

Les cafetières à l’italienne

coffee-Free-Photos Pixabay
©Free-Photos / Pixabay

La cafetière à l’italienne permet la réalisation d’un café dense, fort en goût et en arôme. De plus, pas de branchement en plus chez vous, il suffit de la placé sur le feu ou une plaque chauffante.

La cafetière à piston

coffee-Free-Photos Pixabay
©Free-Photos / Pixabay

Les cafetières à pistons permettent grâce à un filtre métallique intégré de séparer les marc, du café. Une fois la bonne maitrise des quantités et de la mouture, le café produit par ce type de cafetière ravit les papilles de tout un chacun.

Le choix pour faire un bon café

Parmi tout cela, que choisir ? Pour nous, le meilleur moyen de se faire un bon café c’est d’utiliser une cafetière à l’italienne ou une cafetière à piston, avec du café en grain moulu soit même. Ces deux méthodes permettent de produire un breuvage excellant, pour lequel tous nos sens auront travaillé. Avec la cafetière italienne, une fois maitrisé, vous pouvez vous faire des cafés forts et denses ou alors légers et aromatiques.
Une cafetière à piston vous permettra d’en faire en plus grosse quantité et de pouvoir savourer un café infusé par vos soins et selon vos envies. De plus, par ces deux méthodes, vous minimisez les déchets. Pas de filtre, de capsules, de sachets et de surconsommation d’électricité.

En fin, finissons tout de même en rappelant un fait important : le meilleur café du monde, c’est celui que l’on préfère partager.

Articles liés :

Lequel est le meilleur pour la santé : le vin ou la bière ?

Les dents aussi blanches que celles de SuperMan : c’est possible !

Cadeaux pour un aventurier : 10 idées