in

Bières : quelles sont les différences entre les blondes, les brunes et les rousses ?

Le retour des beaux jours marque aussi le début de la saison des apéritifs entre amis et en famille. Et bien souvent, sur la table, vous pouvez trouver toutes sortes de bières. Seulement parfois, impossible de vraiment connaître la différence entre toutes ces saveurs proposées : on nous parle de bières blondes, de brunes, et même de rousses. Mais quels sont vraiment les points communs, et au contraire les différences entre toutes ces couleurs, et comment obtenir des résultats aussi différents pour des produits pourtant similaires en apparence ?

Un principe de fabrication bien précis

Si vous pensiez que les bières étaient toutes créées de la même façon, qu’importe leur couleur, vous aviez faux. En effet, la couleur des ces breuvages varient en fait en fonction du type de malt utilisé. Cet ingrédient, indispensable à la fabrication de la bière, est en fait de l’orge germée, séchée puis réduite en farine. Seulement le processus n’est pas le même selon la catégorie de la bière : ainsi, plus l’orge sera chauffée et plus le malt aura une couleur foncée, et inversement. Pour exemple, la fabrication de la bière Black Rum de la marque Amsterdam, qui est une bière blonde légèrement ambrée et aromatisée au rhum, a nécessité un malt relativement pâle et peu torréfié pour obtenir cette couleur et ces arômes.

Différentes couleurs pour plusieurs arômes

Si toutes les bières ne sont pas faites de la même façon, c’est bien pour une raison. En effet, tout le principe est en fait de donner à chacune d’entre elles des arômes bien spécifiques, et donc de tenter de créer à chaque fois des produits uniques. Cependant, il est tout de même possible de les classer par catégories, en fonction justement de la torréfaction du malt, qui fait varier la couleur mais aussi le goût :

  • Les bières blanches : comme leur nom l’indique, ces bières sont très claires, et créées à partir de froment, et non d’orge, qui ne passe pas toujours l’étape de la torréfaction. C’est la raison pour laquelle on peut souvent retrouver des arômes d’agrumes dans ce genre de bières, même si généralement, les fruits ne sont pas présents dedans. Les plus attentifs pourront également relever quelques touches de coriandre, de vanille mais aussi de pain brioché.
  • Les bières blondes : les malts utilisés pour créer les bières blondes sont en principe très pâles, et peu séchés, ce qui explique leur couleur si claire. Elles peuvent parfaitement accompagner une grande diversité de plats, grâce notamment à leurs saveurs fruitées et légères.
  • Les bières rousses : également appelées « bières ambrées », elles ont, comme ces noms l’indiquent, une couleur relativement cuivrée. Pour obtenir ce résultat, les malts sont donc plus grillés et torréfiés que pour des bières blondes. Aussi bien fruitées qu’épicées, la bière ambrée est un véritable mélange de saveurs en bouche.
  • Les bières brunes : ces bières, de couleurs relativement foncées, sont créées à partir de malts très torréfiés, ce qui peut donc donner des arômes de cacao ou encore de café. Attention cependant aux idées reçues : ce n’est pas parce qu’une bière est très foncée qu’elle sera nécessairement plus forte en bouche !

Il faut le reconnaître : nous avons vraiment l’embarra du choix pour trouver la bière qui nous convient vraiment. Fort heureusement, certaines marques proposent de larges gammes, comme www.biere-amsterdam.com, avec des bières aussi bien fruitées qu’amères ! Attention quand même à ne pas trop en abuser, pour éviter les lendemains difficiles

Sources : Men’s Up, Papilles et pupilles, Bierorama


5 accessoires indispensables pour passer l’hiver avec style

3 conseils pour bien choisir son tee-shirt